Le Trail des Villages étape 2

Publié le par Nour-Eddine

Le trail des Villages 2009 2x45 km 4500+, la deuxième étape.
Lire en premier l'article sur la première étape.
Le lendemain, l’étape démarre du village d’Urepel à quelques  kilomètres de notre gite des Aldudes, ce qui nous permet de profit de quelques minutes supplémentaires de sommeil. Un grand Merci à Florence qui accepte d’écourter sa nuit pour se charger de la logistique du transport. A Urepel, juste avant le départ, l’excitation est à son comble, et nous retrouvons avec un plaisir non feint nos rencontres de la veille… avec qui nous avons partagé quelques kilomètres. Ce matin, les ambitions sont toutes autres pour le « binôme magique »…. Fini les caméscopes et autres pitreries, aujourd’hui c’est décidé, on court !

Le départ à l’heure pile et nous nous élançons à vive allure. Gontran est en pleine forme et assure comme une bête dans les montées …Nour-Eddine le rattrapant sur le plat. Tout va bien et nous atteignons la tête de course au 15ème kilomètre. Malheureusement, notre plaisir est de courte durée car Gontran ressent une douleur vive au niveau de la déchirure de son mollet gauche. Malédiction, tout s’écroule… Exit, nos rêves de victoire et autres podiums (Ne soyez pas inquiet, je plaisante !). Gontran veut absolument continuer mais ce ne serait pas sérieux et d’un commun accord, et pour protéger nos futures performances (il y a un challenge sérieux entre les équipes des Denis Boys, prévu le week-end prochain pour le raid Aquitaine), il décide de s’arrêter au ravitaillement.  C’est la mort dans l’âme que Nour-Eddine continue donc seul sur cette deuxième étape. Pour lui,  tout se déroule bien et il continue à maintenir un rythme soutenu mais le cœur n’y est plus. Il ne sert à rien de se battre contre des équipes complètes alors qu’il fort possible qu’il soit disqualifié à l’arrivée.
Finalement, au bout de 7h10, il arrive à Saint-Etienne de Baïgorry dans les vingt premiers et est rejoint sur les derniers 400 mètres par Gontran pour franchir ENSEMBLE la ligne d’arrivée. Après une bonne bière (récupération active !), nous nous promettons de revenir en plein forme pour l’année prochaine car vraiment, c’était un superbe week-end, dans un gite confortable et spacieux, et  surtout quel plaisir que de découvrir  les chemins de traverse du Pays-Basque, sur une course exigeante mais extrêmement bien préparée par l’’Euskal Association qui sait vraiment recevoir et organiser deux jours complets de fêtes.

Publié dans Trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article