Le Trail des Villages étape 1

Publié le par Gontran

Le trail des Villages 2009 2x45 km 4500+.

Nous (Nour-Eddine, Gontran et sa famille) avons loué un gîte aux Aldudes, à 15 km du départ de la première étape de ce magnifique trail. Donc vendredi 22 mai, réveil à 5 h 20, pour presque 1 heure de préparation pour enfin partir vers St Etienne de Baigorry, départ de la première étape.

A 6 h 45, nous étions sur la place du fronton, pour découvrir, par équipe de deux, ce superbe parcours qui nous amène de villages en villages en passant par les cols de la vallée.
Denis Garos est déjà à l’œuvre pour animer les trois épreuves de l’Euskal Trails. Il est clair qu’il s’était notablement documenté au préalable ….car il connait sur le bout des doigts le nom des vainqueurs dernières éditions.

Comme Gontran s’était blessé 15 jours avant (petite déchirure), notre binôme décide de partir en dernière position en surveillant sur les premiers km la réaction du mollet du blessé. Nous étions avec la charmante « coupe-fil »,  chargée d’accompagner les derniers de la course pour que personne ne se perde sur le parcours. Comme nous n’avions aucun objectif à part de terminer cette étape, nous étions partis avec un caméscope et un appareil-photo pour immortaliser notre week-end.
Ne sentant aucune douleur, Gontran est en pleine confiance et permet à l’ équipe de doubler les concurrents tout en filmant et en prenant des photos. Nous traversons des forêts, fantasmagoriques toutes auréolées de brume, des crêtes abruptes et des falaises. Nous gravissons  des cols et des pics, nous prenons des pistes, des sentiers, des chemins…et c’est vraiment le bonheur absolu.

Après  7 h 20 mn 37 s de course nous arrivons à Urepel, fin de  la première étape. Nous avons parcouru 46 km 840 m et terminé 60e sur 140 équipes, tout en nous amusons comme des « petits fous », comme beaucoup de coureurs nous qualifierons lors du repas festif de la soirée. Gontran a juste souffert d’une crampe vers le 40e km, après une accélération mémorable, et d’une petite inflammation sur une rotule. Nour-Eddine lui  a assuré sur les crêtes et les falaises et avait des jambes d’un jeune de 20 ans (mais oui, mais oui Marie-Claire !).

Les 2 compères se sentaient vraiment très bien pour le lendemain.

Publié dans Trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Des photos de la course sur http://picasaweb.google.fr/mdi.pic
Photos haute définition @ dispo sur demande par mail (mdi.pic@gmail.com)
Je réponds aussi vite que possible.
A l'année prochaine !
Maïté
Répondre
D

Bonjour Maïté...
Merci pour lesmagnifiques photos.
Je met en ligne ton message
Amicalement Gontran