50 km de Lalinde

Publié le par Nour Eddine


50 KM de Lalinde
Réveil à 5h45 un dimanche matin! Dur, dur, la matinée commence déjà par un exploit !

Nous nous retrouvons donc chez Pascal à 6h pour un départ de ces 50 km prévu à 8h30. Dès notre arrivée, nos dossards sont en tête de la pile des pré-inscrits et donc aucune attente. Nous rencontrons alors la famille Maingraud venir faire la marche.Le temps de se faire une beauté (voir photos), mettre nos bas (de contention...) et prévoir quelques munitions à la ceinture, nous sommes prêts à démarrer à l'heure sous un ciel qui restera gris mais sans pluie.
Pascal démarre fort et je dois m'accrocher sur les premiers kilomètres. Je lui demande alors de faire sa course car son rythme est supérieur au mien, mais au bout d'une dizaine de kilomètres, entrainés par par un groupe de coureurs, Pascal, bifurque par erreur vers le circuit des 24km... Fatalité quand tu nous tiens... 
De mon côté, ne l'ayant pas en vue, je ne me suis aperçu de rien mais je  suis surpris lorsqu'un bénévole annonce mon classement : 6 ou 7ème? Je l'interroge alors sur le passage éventel d'un "orange vif", mais il me dit n'avoir vu personne au maillot caractéristique des DENIS BOYS.

Je continue donc sur le même rythme en revenant sur la tête de course et au 25 km, je dépasse alors le 3ème de la course. Là, cela devient sérieux et il ne faut plus rien lacher...et même courir dans toutes les côtes, ma spécialité!!! Je tiens difficilement la cadence sur les 5 derniers km qui me paraissent vraiment interminables. J'arrive quand cependant à maintenir la cadence et je finis donc 3ème de la course en 3h43 ... un record pour moi sur ce parcours où je gagne plus d'un quart d'heure par rapport à l'an dernier.
Pascal lui s'est rendu compte de son erreur après 2 km et il a hésité entre finir sur le 24km ou revenir en arrière pour faire la distance prévue des 50 km. La proximité des 100 km de Belves à venir et son mental de gagneur font qu'il se décide pour revenir sur la distance initiale où il est alors pointé...à la 39 ème place. Avec courage, il remonte petit à petit pour finir 15ème de la course en 4h18.
Mon seul regret de la journée est d'avoir proposé à Pascal de "faire sa course" car si nous étions restés ensemble, je ne doute pas que nous aurions terminé tous les deux à la 3ème place ex-aequo.

Sinon, la course reste particulièrement bien organisée avec des bénévoles vraiment sympathiques, un repas typique d'après-course avec le célèbre tourin blanchi (voir recette ci-après), et une animation par des chanteurs...basques!!!

 



Pour les gourmands : 
Spécialité du Périgord: Tourin blanchi

Pour 3/4 personnes
Faire revenir 4 gousses d'ail avec un peu de graisse de canard (ou de l'huile) l'ail ne doit pas griller.
ajouter 1 litre de bouillon de volaille.
poivrer
Laisser frémir un peu
Ajouter 1 poignée de vermicelles dans 2 tasses, séparer le blanc du jaune d'un oeuf
dans le jaune ajouter 1 c à soupe de vinaigre, bien mélanger

Juste avant de servir, incorporer le jaune/vinaigre en remuant bien avec un fouet et ensuite laisser glisser le blanc en plusieurs fois pour "faire des fils", éteindre dès que les blancs sont pris.

C'est une soupe servie traditionnellement au début de tout repas!

Publié dans Trail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article